12 heures de vol plus tard et nous posons enfin un pied en Australie. Le changement d’émisphère entraine naturellement un changement de saison, et nous passons d’un doux automne, à un printemps pluvieux. Melbourne et sa météo capricieuse sera notre hôte pour les prochains mois à venir. Ici le parapluie n’est pas un accessoire de mode. C’est avec le sourire que l’on vous murmurera « In Melbourne, four seasons in one day ».

En plus de la température, nous assistons aussi à un véritable choc des cultures. La perpétuelle agitation Chinoise n’est plus. La course infernale semble être enfin terminé. L’Australien prend le temps de vivre et apprécie son environnement. Les espaces verts abondent, les vélos aussi, et le café devient un art de vivre.

Comble du luxe, Melbourne est multiculturel et cultivé. Les weekends se suivent et ne se ressemblent pas : Une immersion dans la cuisine Asiatique au Noodle Market ; profiter d’un cinéma en plein air dans la petit Italie de Lygon St. ; errer dans la National Gallery of Victoria pendant l’exposition contemporaine Melbourne Now.

De grands espaces, mais des petites villes. Un pays tout jeune de 200 ans sur une terre riche de 40 siècles. L’Australie est forte en contraste et bien difficile à cerner.

bells-beach
beach
torquay-beach
cbd
cinema
goldrush
jardin-test
melbourne-now-NGV
melbourne-now-escalier
melbourne-now-diapo
melbourne-now-hide
melbourne-now-bug
melbourne-now-soul